actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Valence 2017 : qui a randonné les qualifications du Championnat de France de difficulté ?

Escalade - 10/06/17 à 15:11

Attention : nouveau lien vers le streaming des demi-finales en bas de page. Le Championnat de France de difficulté 2017 a débuté à Valence ! L’élite a-t-elle assumé son rang sur les deux vois de qualification ? Réponses.

Valence 2017 : qui a randonné les qualifications du Championnat de France de difficulté ?
© FFME
Les hostilités sont lancées. Les meilleurs grimpeurs de difficulté du pays ont enfin repris du service. Un moment que tous attendent, avec un mélange d’enthousiasme et d’appréhension. En haut, l’élite se jauge. Sur des qualifications nationales, le top 5 français ne se laisse pas le droit à l’erreur. Les deux voies doivent sortir. En bas, il y a l’adversaire d’un jour, le coéquipier de toujours, l’entraîneur national. Ils observent. Ils prennent acte.
 
 
Les grands noms, tout le monde les connait ici. Les Romain Desgranges, Thomas Joannes et le fils prodige de l’escalade française Manu Romain, de retour aux affaires cette saison. Les Mathilde Becerra, Julia Chanourdie, Hélène Janicot, Salomé Romain. Elles, ils, avaient une seule mission ce matin : passer deux fois la corde dans la chaine.
 
 
Contrat rempli, sans surprise. Les sept grimpeurs précités n’ont pas commis de faute. Et sereinement, ils ont pris leur ticket pour les demi-finales de ce soir. Ils ne sont pas les seuls : Kenza Slamti, Nolwen Berthier et Marine Thévenet chez les femmes, Maël Bonzom, Ghislain Pipers (seul grimpeur du groupe 1 à sortir les deux voies) et Clément Vernaison chez les hommes, rendent aussi la copie parfaite.
 
 
Les espoirs de la grimpe tricolore ne se sont pas beaucoup plus affolés. Enfin sauf Sam Avezou, très à l’aise dans son premier exercice, qui zippe pendant un repos dans sa deuxième voie. Plus de peur que de mal : le champion de France cadets sera bien au 2e tour. 
Pour son homologue féminine Nolwenn Arc, RAS : elle randonne ses qualifications (deux tops) et ira chercher l’élite jusque dans les derniers tours de cette compétition. 
 
 
Mais au fait, elles ressemblaient à quoi ces voies ? « Sur cette phase de qualifications, nous testons les grimpeurs, pour ajuster les tracés des tours suivants. Au final, nous n’avons pas été vraiment surpris… Les compétiteurs de chaque groupe passent dans deux tracés aux contraintes différentes, avec des cotation autour de 7c pour les femmes, et de 8a+ pour les hommes. L’un dessiné pour les gros muscles, avec des mouvements amples, engagés. L’autre, plus à doigts, aux sensations. Entre les deux groupes de chaque catégorie, nous avons fait en sorte qu’il n’y ait pas trop de différences : il est important que les compétiteurs combattent d’égal à égal », explique Mike Fuselier, chef ouvreur de la compétition.
 
Pas de grands ajustements donc pour les demi-finales de ce soir. D’ailleurs l’équipe d’ouvreurs s’affaire déjà sur le mur. Les grimpeurs sont partis se reposer : début du 2e tour dès 20h ce soir.
 
Ne ratez pas ça : la suite de la compétition sera diffusée en streaming-live gratuit, avec aux commentaires l’entraîneur nationale Cécile Avezou et Philippe Join-Lambert.
 
Les résultats des femmes
Les résultats des hommes.
 
Le programme.