actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Le 8 Assure, club parisien.

Actualités Divers - 30/06/18 à 09:03

Avec près de 300 adhérents, en tout juste sept ans d’existence et seulement quatre années sur une structure dédiée, le club Le 8 Assure répond à la très forte demande des grimpeurs parisiens. Entre loisir, entraînement, compétition, outdoor et expéditions, les activités proposées ont de quoi satisfaire toutes les soifs d'escalade. Rencontre avec Matthieu Boulard, président du club.

Le 8 Assure, club parisien.
© FFME

Quelle est l’histoire de la création du club ?

Matthieu Boulard : " Le club Le 8 assure a été créé le 21 janvier 2011 à Paris, sous mon impulsion pour répondre à une forte demande des Parisiens. Notre ambition est de proposer une pratique de l’escalade, depuis l’initiation des débutants, jusqu’à la préparation athlétique des sportifs de haut niveau adaptée à chacun de nos membres. Plus récemment, en partenariat avec la mairie du 8e arrondissement de Paris, nous avons apporté un appui technique pour l’encadrement d’enfants lors du dispositif Paris Sport Vacances. Partager notre passion de l’escalade sous toutes ses formes, détecter des talents et transmettre nos valeurs, c’est notre raison d’être. "

Où peut-on vous trouver ?

MB :  " Le 8 Assure est, depuis septembre 2015, le club résident du mur d’escalade de la zone d’aménagement concerté (ZAC) Beaujon, qui se situe entre les rues de Courcelles et du Faubourg-Saint-Honoré. Il s’agit du centre sportif Jacqueline Auriol. Une SAE composée de trois murs : le premier de 9 mètres de large et de 14 mètres de haut est dédié à l’apprentissage. Le second, avec ses 12 mètres de large, 19 mètres de haut et jusqu’à 20 m de développé, s’adresse aux confirmés et compétiteurs. Enfin, les adhérents ont accès à une salle de pan de 7 mètres par 7 et 4 mètres de haut. Cette SAE est unique sur la ville de Paris et c’est un outil essentiel pour la préparation d’athlètes de haut niveau, de par sa hauteur et sa polyvalence. Elle nous permet de  nous engager fortement sur la compétition. "

Elle doit également vous permettre d’accueillir plus d’adhérents ?

MB : " En effet, depuis que l’on nous a confié la résidence sur cette SAE, le nombre de nos adhérents ne cesse de croître. Aujourd’hui, nous comptons près de 300 membres. Un nombre qui fait la part belle aux femmes, et aux jeunes. Nous avons 120 jeunes licenciés, dont certains sont tout juste âgés de 4 ans. Un accueil si précoce est rare à Paris. Ainsi, chaque année, nous recevons plus de dix demandes d’inscription par place à pourvoir. Cette demande continue de croître, car il existe peu de structures accueillant des enfants sans être accompagnés de parents. "

De combien d’heures de créneaux d’escalade bénéficiez-vous sur cette structure ?

MB : " Le club bénéficie de 34 heures hebdomadaires, principalement situées en fin de journées. Pour assurer un encadrement optimal, le club emploie quatre trois salariés, tous diplômés d’Etat, et un CQP indépendant et accueille en moyenne deux stagiaires par an dans le cadre de la formation pour le brevet d’État d’escalade. Le reste des activités relatives à la gestion du club est assuré par des bénévoles, que ce soit les relations avec la mairie du 8e ou la FFME, la gestion ou la communication. Néanmoins, pour la saison prochaine, nous travaillons avec la Fédération pour accroitre notre capacité d’accueil des jeunes. C’est aujourd’hui le principal enjeu pour le développement de l’escalade à Paris. "

Vous êtes également un club actif côté compétition, comment avez-vous développé cette partie ?

MB : " En effet, nous comptons 111 membres titulaires d’une licence compétition, dont 48 jeunes. Le pôle est coordonné par Benjamin Bouissou, salarié en charge du développement du haut niveau. Benjamin a créé un groupe de forts grimpeurs avec une approche de l’entrainement et de l’engagement, produisant des résultats rapidement. Le club continue de se structurer avec la volonté de mettre en place un pôle « mini perf » et un programme de détection de jeunes talents à Paris. Aujourd’hui nous sommes fiers d’accompagner 20 grimpeurs de niveau régional ou supérieur, dont quatre athlètes de haut niveau et 16 inscrits dans la catégorie jeune performance. À noter que depuis ce début d’année, le groupe compétition accueille deux personnes en situation de handicap.  Tous deux ont participé au Championnat de France handi-escalade et Solène Piret y a décroché sa place en équipe de France handi-escalade.  Dans le quotidien de l’entraînement au club, tous les compétiteurs bénéficient de cette pluralité de profils, notamment sur l’approche psychologique et la solidarité. "

Obtenir les labels FFME était important pour vous, pour quelles raisons ?

MB : " Les attentes de la Mairie du 8e arrondissement de Paris vis-à-vis du club sont élevées du fait de la difficulté d’accès à des équipements sportifs, ce qui s’est davantage renforcé depuis que Paris est devenue ville olympique. Dans ce contexte, il était important pour nous d’être accompagné dans la structuration du club et de bénéficier de l’accompagnement fédéral pour pouvoir avancer rapidement.

Les labels FFME sont à la fois une reconnaissance du travail accompli, d’un savoir-faire et, plus encore, ils sont une feuille de route pour le développement d’un club. Nous avons été assez rapidement labellisés par la FFME et notre objectif est de remplir les critères pour faire partie des Clubs Performance national d’ici 2020. C’est pour nous un élément clé pour être un acteur reconnu par la ville de Paris pour le développement de l’escalade. "

Le club offre-t-il une possibilité de pratique en site naturel ?

MB : " Bien-sûr, nous organisons pour nos membres des stages en extérieur en France et en Europe plusieurs fois par an. Tous les stages sont encadrés par les salariés du club disposant des formations requises. L’objectif est de faire découvrir toutes les facettes de l’escalade : la couenne, la grande voie et le terrain d’aventure. Chaque année nous publions un catalogue des sorties à venir et les bénévoles coordonnent l’organisation des séjours. Enfin, nous avons créé « Le 8 Expé » : une équipe inédite qui se constitue afin d’affronter de nouvelles parois et ascensions hors du commun. Une belle occasion de s’investir dans un programme d’envergure et de monter un projet unique avec, entre autres, la vocation de faire rêver les plus jeunes. Le retour d’expérience des expéditions (projections, expositions, échanges sur les points techniques, etc.) permet de transmettre notre soif d’aventure. Avec l’ambition qu’un jour, à leur tour, ils portent des projets d’expédition. Les deux premières expé nous ont emmenés à Cochamo au Chili, et au Groenland et la prochaine partira pour le Kenya en 2019. "

Plus d’info sur le site internet : www.le8assure.club / www.instagram/le8assure