actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Le CEEM offre une mixité à toute épreuve

Actualités Divers - 07/08/18 à 22:45

Les fondations du Club escalade évasion Metz reposent sur une mixité exemplaire entre public valide et personnes en situation de handicap. C’est au sein des cours d’escalade, des créneaux libres et des évènements portés par le club que cet équilibre d’adaptations sensibilise les uns et soutient l’intégration des autres. Rencontre.

Le CEEM offre une mixité à toute épreuve
© CEEM

Créé en 2011, le Club escalade évasion Metz (CEEM) est né d’un souhait de partage et de transmission.  « Dès sa création, notre club a pris la décision d’ouvrir ses cours d’escalade aux personnes en situation de handicap, afin de rendre la pratique de l’escalade vraiment accessible à tous, explique Emilie Grenette, Présidente du CEEM. Le handicap est une cause qui nous tient particulièrement à cœur au sein du CEEM. Nous avons donc rapidement convenu que les groupes d’escalade du club accueilleraient, sans distinction, des grimpeurs valides et d’autres porteurs de handicaps. »

Un choix de mixité et d’intégration qui permet aujourd’hui au CEEM d’accueillir quelques 210 adhérents dont cinq personnes en situation de handicap au sein de cours hebdomadaires et d’organiser plusieurs évènements en faveur de cet engagement.

Le club dispose de deux structures dédiées à l’escalade de difficulté, mises à dispositions par la ville de Metz. Au total, onze cours d’escalade sont proposés aux enfants de 6 à 17 ans, deux cours sont destinés aux adultes, qui peuvent également profiter de quatre créneaux de pratiques libres. 

Assurés par un moniteur prestataire du club, ces cours sont composés de groupes formés en fonction de l’âge et du niveau des grimpeurs. La particularité du CEEM réside dans l’accueil d’un public handicapé au sein de ces groupes, selon les mêmes critères que tout autre adhérent. Aucune distinction n’est faîte entre les usagers.

Ainsi, Benjamin, jeune adolescent autiste, et Paul-Victor, souffrant de problèmes moteurs suite à un AVC, font partis du cours pour adolescents. Ils participent aux entraînements au même titre que les autres grimpeurs et réalisent les mêmes exercices, qui peuvent être adaptés si besoin grâce à un co-encadrement assuré par les services civiques et les bénévoles.

Au cours pour adulte, Pauline et Etienne, malvoyants, sont assidus. Avec leurs encadrants, ils ont choisi de mettre l’accent sur le perfectionnement d’un système de guidage simplifié qui  puisse les soutenir dans leurs escalades sur mur. Leur inventivité donné naissance à une technique efficace de visualisation et de mémorisation par le toucher via un système de représentation des voies sur un tableau de liège, à l’aide de punaises de tailles et de forme différentes. 

« C’est notre manière de sensibiliser les personnes valides au monde du handicap et d’aider les personnes en situation de handicap à se sentir intégrées dans la société, poursuit Emilie Grenette.  Pour le club, les difficultés rencontrées, liées à cet engagement vis-à-vis du handicap, sont principalement matérielles et financières. Nous avons dû acheter du matériels adaptés (baudriers intégraux, cordes statiques, poulies, etc.) pour faciliter la découverte de l'escalade aux personnes lourdement handicapées lors de notre journée handi 'escalade.»

Le 5 mai dernier, le club organisait en effet la quatrième édition de la Journée Découverte Handi’Escalade, qui a permis à une vingtaine de personnes en situation de handicap physique et/ou mental de découvrir ou redécouvrir l’escalade. 

Cette année, le CEEM s’est également investit dans l’organisation de deux opens à l’échelle régionale, comptant une catégorie « sport adapté ».

« La sensibilisation s’est ainsi faite auprès des participants de l’open, mais également du public, qui a pu découvrir que la pratique de l’escalade pouvait tout à fait s’adapter au handicap, se réjouit Emilie Grenette. Plus généralement, à travers l’organisation de ces événements, nous cherchons une certaine visibilité pour partager nos valeurs face au handicap et agir dans la lutte contre les discriminations. L’escalade est un sport complet et épanouissant qui peut s’ouvrir à des personnes aux capacités motrices restreintes. Ce sport permet de se dépenser, d’apprendre à se connaître soi-même et à connaître les autres, à connaître ses limites et à les dépasser, mais également d’apprendre à faire confiance à son corps, à son assureur et à son guide. »

Plus d’infos