actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Un congrès science et performance sous le signe du partage

Actualités Divers - 26/07/18 à 07:21

Du 9 au 14 juillet s’est tenue, à Chamonix, la 4e édition du congrès de l’Association internationale pour la recherche en escalade (IRCRA). Ce congrès était organisé par Pierre Legreneur (Université de Lyon), Olivier Broussouloux (Université de Corte) et Ludovic Seifert (Université de Rouen) au sein de l’ENSA, partenaire de l’évènement.

Un congrès science et performance sous le signe du partage
© FFME

Un premier colloque sur le sujet de la performance en escalade avait été organisé en 1989. Il était en français et s’était déroulé également à Chamonix. Puis l’IRCRA a été fondée, et trente ans après, ce nouveau congrès est historique : intégralement tenu en anglais, il a proposé 92 présentations et réuni près de 170 participants représentant 29 pays. Le tout était placé sous le patronage de l’IFSC, avec la présence de Marco Scolaris. 

« La relation entre entraîneurs et chercheurs fut notre fil rouge, témoigne Pierre Legreneur. Une relation qui a nourri les réflexions cette année encore. Ainsi, toute la semaine, les différents entraîneurs présents ont pu poser des questions aux chercheurs, qui ont à leur tour proposé des solutions applicables directement sur le terrain, à l’entraînement. L’idée directrice est que l’entraîneur puisse s’approprier les différentes connaissances scientifiques en temps réel, les appliquer sur le terrain et faire progresser au mieux les athlètes. »

Plusieurs domaines scientifiques ont été mis à contribution durant cette semaine particulièrement dense. De la biomécanique à la médecine, en passant par la physiologie, la psychologie, le contrôle moteur.

Une journée entière fut consacrée à la sociologie, avec un questionnement sur la sportivisation de l’escalade. Elle fut marquée par l’intervention de Marc Le Menestrel, intervenant sur la notion d’éthique.

La journée axée sur l’entraînement a elle aussi été particulièrement suivie. L’idée ? Faire un point sur les connaissances actuelles observées par les meilleurs entraîneurs au monde à propos des différentes disciplines de l’escalade. Ainsi, Sylvain Chapelle a partagé sa vision de l’entraînement en vitesse. L’Allemand Udo Neumann est intervenu sur la préparation en bloc. Urs Stöcker, entraîneur de l’équipe d’Allemagne, a détaillé les points clés de ses entraînements avec les athlètes de la difficulté. Enfin, Yasui Hiroshi, sélectionneur des équipes nationales d’escalade du Japon, a effectué sa première intervention en Europe et partagé ses connaissances sur la manière dont les grimpeurs japonais s’entraînent pour le combiné olympique. Car il s’agissait bien là de partage afin de faire progresser la discipline dans son ensemble.

Un débat sur l’évolution de l’escalade a été mené suite aux interventions d’Eric Hörst et Klaus Isele concernant des réalisations extrêmes en escalade, en particulier celle de « Silence » par Adam Ondra. L’analyse complète de ces réalisations a permis de nourrir une réflexion autour d’une escalade optimale, axée principalement sur des qualités de force explosive et de vitesse.

Le prochain congrès se tiendra à Tokyo en 2020. D’ici là, l’IRCRA s’engage à faire éditer deux livres : un en français et un second en anglais. Ils rassembleront les différentes présentations enrichies de remarques, témoignages et analyses des différents auteurs. Par ailleurs, toutes les interventions ont été filmées. Elles seront mises à disposition pour la rentrée prochaine avec les différents Powerpoint correspondants.