actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Anouck Jaubert prend le bronze à Arco

Escalade - 28/07/18 à 23:08

Ce samedi soir à Arco (ITA), Anouck Jaubert s'est offerte sa 4e médaille en 6 étapes de Coupe du monde. Une belle performance sur cette étape Italienne qui réunissait la difficulté et la vitesse. Retour sur la compétition.

Anouck Jaubert prend le bronze à Arco
© IFSC

Le bronze pour Anouck Jaubert en vitesse

D’encourageantes qualifications : Cette 6e étape de la Coupe du monde de vitesse a commencé pour le mieux pour Anouck Jaubert. La numéro un mondiale signe le meilleur temps des qualifications. Une demi-seconde moins rapide, Victoire Andrier et la toute jeune Capucine Viglione réalisent toutes deux de bons temps et prennent leur place pour les 8e de finales.

Côté messieurs, seul Bassa Mawem parvient à tirer son épingle du jeu dans ces qualifications, avec le 6e temps des qualifications.

Déception en revanche pour Pierre Rebreyend qui se classe 17e, aux portes des finales pour 5 petits centièmes de seconde. La compétition se termine également pour Elma Fleuret (24e) et Aurélia Sarisson (44e), ainsi que Guillaume Moro (20e) et Mickael Mawem (36e), en lice sur cette étape dans le cadre de sa préparation pour le combiné olympique.

Les leaders invités en quart de finale : Si Anouck Jaubert et Bassa Mawem, nos leaders français de la discipline, passent en quart de finale sans encombre, la compétition se termine en revanche pour Victoire Andrier (13e) et pour Capucine Viglione (15e) qui perdent leur duel de 8e de finale.

La chute de Bassa Mawem : Dans son run de quart de finale, Bassa Mawem semble concentré. Face au Russe Aleksandr Shilov, le duel est serré, mais le Français prend la tête de la course. Pourtant, en arrivant sur la dernière prise avant le buzzer, Bassa Mawem glisse de la main gauche, et chute avant d’avoir pu frapper le buzzer. Il se classe 8e de l’étape.

Si proche de la finale. Pour Anouck Jaubert, dernière Française en lice, la demi-finale s’annonce ardue face à la Russe Mariia Krasavina, en forme en ce moment. La Grenobloise prend pourtant la tête et mène le run jusqu’au buzzer, mais elle ne frappe pas ce dernier assez fort. Les espoirs de victoire s’envolent sur cette étape. Anouck Jaubert reste concentrée, le bronze est encore à sa portée.

Dans sa petite finale face à la jeune Polonaise Aleksandra Kalucka, la numéro un mondiale ne se ménage pas. Les deux jeunes femmes grimpent en parallèle et tapent le buzzer en même temps. Ex-aequo en 7''59, elles seront départagées au millième de seconde, au profit d’Anouck Jaubert. « C’était important qu’Anouck remonte sur le podium rapidement après sa contre-performance sur l’étape précédente à Chamonix. », témoigne Sylvain Chapelle, entraîneur national.

En finale, la Russe Mariia Krasavina cèdera l'or à sa compatriote Iuliia Kaplina, et chez les hommes, l’Ukrainien Danyil Boldyrev l'emporte face au Russe Aleksandr Shilov.

Hélène Janicot retrouve la saveur des finales

La quatrième étape de la Coupe du monde de difficulté se déroulait en parallèle de la vitesse à Arco. Ils sont cinq athlètes français à se qualifier pour les demi-finales :  Manon Hily, Hélène Janicot et Julia Chanourdie côté féminin, ainsi que Romain Desgranges (avec une prometteuse 4e place) et Thomas Joannes.

En revanche, seules Manon Hily et Hélène Janicot résistent au niveau des demi-finales, et prennent leur ticket pour la finale. Julia Chanourdie se classe 14e. Côté messieurs, Romain Desgranges part concentré dans sa voie. Mais, mis à mal dans une section délicate, il ne parvient pas à mettre une dégaine. Il chute et termine 9e, aux portes de la finale. « Je n'avais pas d'énergie pour pouvoir vraiment m'exprimer ce soir. Il faut dire que quatre Coupes du monde en quatre weekends, c'est vraiment éprouvant. » Thomas Joannes termine 13e.

A l'heure de la finale, Hélène Janicot est la première grimpeuse à s’élancer dans une voie athlétique et ponctuée de mouvements dynamiques. Inspirée, la Française se prend au jeu, grimpe rapidement et avec précision. C’est assez haut dans la voie qu’elle zippe d’un pied, chute et s’offre la 5e place de l’étape.

Quelques minutes plus tard, Manon Hily hésitera deux prises en dessous d’Hélène Janicot. Elle s’engage sur une méthode de tenue de prise de pied, mais ne parvient pas à rejoindre la prise suivante, elle termine 6e de cette compétition dominée par le même trio qu’à Briançon : la Solvène Janja Garnbret (or), l’Autrichienne Jessica Pilz (argent) et la Belge Anak Verhoeven (bronze).  

Chez les hommes, l’Autrichien Jakob Schubert s’impose devant l’Italien Stéfano Ghisolfi (argent) et le Slovène Domen Skofic.

La prochaine étape de cette Coupe du monde 2018 concernera les bloqueurs, les 17 et 18 août à Munich.

Equipe de France d'escalade