actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Argent et bronze à Wujiang 2019

Escalade - 03/05/19 à 15:01

Mawem Bassa vient de prendre l'argent sur la troisième étape de la Coupe du monde de vitesse. Chez les femmes, Anouck Jaubert prend le bronze. Résumé de la compétition et réactions.

Argent et bronze à Wujiang 2019
© FFME

L’argent pour Bassa Mawem

Deuxième à l’issue des qualifications, Bassa Mawem s’assure un bon tableau pour la suite de la compétition. En phases finales, appliqué et concentré, il parvient à remporter tous ses duels jusqu’à la finale, où il est opposé au Russe Dmitrii Timofeev. Le Russe ne commet pas d’erreur et devance Bassa Mawem de quelques dixièmes. « Bassa a été vraiment solide, confie Sylvain Chapelle. Il était un peu moins en forme physiquement que sur les étapes précédentes, mais grâce à son expérience il a su assurer à chaque run, pour conclure sur une belle médaille d’argent. »

« Je suis vraiment satisfait de cette deuxième place, compte-tenu de la contre- performance que j’ai faite la semaine dernière, assure Bassa Mawem. J’avais besoin de me rassurer et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. La très bonne nouvelle, c’est que Dmitrii Timoffev, le Russe qui remporte cette compétition ne fait pas le combiné, ce qui signifie qu’en vitesse j’ai déjà mes deux premières places. Cela me libère d’un gros poids pour me qualifier lors du TQO, même s’il me reste à faire de belles choses en bloc et en difficulté. Sinon, c’est vrai que cette compétition n'a pas été facile. J’ai été malade il y a trois jours et j’ai eu du mal à avoir des sensations. J’ai néanmoins su rester régulier sur des bons temps, à défaut de « très bon temps ». Maintenant, je me prépare pour le bloc de demain, puis je vais prendre un peu de repos pour les prochaines compétitions ! »

Le bronze pour Anouck Jaubert

Dès les qualifications, la Polonaise Aleksandra Rudzinska impose son rythme en prenant la tête de la compétition. La Française Anouck Jaubert réalise une très honorable prestation en prenant la 4e place de ces qualifications. Aurélia Sarisson décroche elle aussi son ticket pour les phases finales, en prenant la 8e place.

En phases finales, la jeune femme parvient à remporter son duel face à la Russe Elizaveta Ivanova, 5e meilleur temps des qualifications. Mais en ¼ de finale, elle se retrouve face à Anouck Jaubert, pour un duel franco-français remporté par la leader mondiale, qui signe un très beau run et passe en demi-finale.

Mais Anouck Jaubert se retrouve alors face à Aleksandra Rudzinska. Les deux jeunes femmes sont très investies dans leur escalade, mais c’est la Polonaise qui est manifestement la plus forte sur cette étape. Elle s'impose face à Anouck Jaubert avec un run en 7’’26, avant de remporter la compétition dans le duel de finale contre l’Idonésienne Aries Susanti Rahayu.

En petite finale, face à la Russe Anna Tsyganova qui l’avait battue en finale du Championnat du monde de Paris 2016, Anouck Jaubert à une revanche à prendre. « Ce duel nous a fait vibrer jusqu’au bout, témoigne Sylvain Chapelle, entraîneur national. Les deux grimpeuses étaient au coude à coude. Finalement Anouck frappe le buzzer avec 3 centièmes d’avance sur son adversaire et prend une belle médaille de bronze. »

 

La prochaine étape de la Coupe du monde de vitesse se tiendra à Villars, en Suisse, début juillet. « D’ici là, les athlètes de la vitesse vont reprendre l’entraînement, ils ont tous encore besoin de progresser. Quant aux athlètes du combiné, ils ont encore quelques compétitions de bloc pour s’exprimer, dont l’étape de demain. Nous serons tous là pour les encourager », conclut Sylvain Chapelle.

Equipe de France d'escalade