actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Briançon 2018 : Romain Desgranges en argent

Escalade - 21/07/18 à 22:56

Cette 3e étape de la Coupe du monde de difficulté 2018 à Briançon s’est achevée sur une médaille d’argent pour Romain Desgranges, un des trois finalistes français de l'épreuve. Sur les premières marches, Janja Garnbret et Alex Megos s'imposent.

Briançon 2018 : Romain Desgranges en argent
© RémiFabregue/FFME

Romain Degranges retrouve l’argent

Le numéro 1 mondial semble avoir pris goût au podium et s'offre, ce samedi soir, sa deuxième médaille d’argent de la saison. Rapide et précis dans sa grimpe, Romain Desgranges est parti bille en tête, sans se poser de questions. Il fait preuve d’inventivité et d’audace, en se permettant un flip flap à mi-parcours, trouvant une contre-pointe aux ¾ de la voie ainsi qu’un coincement de genoux quelques mouvements plus haut. Mais pourtant, à trois prises du top, le Chamoniard semble hésiter sur la méthode, se désorganise et lâche le mur.

« Romain a vraiment très bien grimpé ce soir. Cette voie très rési lui convenait bien Et il le savait, il s’est donc permis quelques mouvements audacieux qui montraient un vrai relâchement », analyse Michael Fuselier, entraîneur de l’équipe de France.

« J’avais vraiment à cœur de revenir sur le podium après ma contre-performance à Chamonix et la demi-finale d’hier où je n’ai pas eu la sensation de pouvoir vraiment m’exprimer, confirme Romain Desgranges. Je me senti libéré dans cette voie, presque un peu trop d’ailleurs. J’aurais pu prendre le temps de temporiser un peu sur le dernier repos avant de me lancer dans la dernière série de mouvements. Il m’a manqué un peu de lucidité sur la fin et je n’ai pas vu une prise qui m’aurait permis de me rééquilibrer. Je suis néanmoins bien content de cette belle deuxième place. »

Finalement, seul l’Allemand Alexander Mégos arrive lui aussi sur ces dernières prises. Il trouve la méthode et s’envole vers l’or, tombant juste sous le bac final. Le leader de la demi-finale, le Slovène Domen Skofic prend le bronze sur cette étape.

Le second Français en lice, Thomas Joannes, 3e à la suite des demi-finales, parvient à prendre la 6e place de cette étape, pourtant loin d'être dans son style.

« Je n’ai pas grand-chose à regretter, je me suis fait plaisir dans cette finale qui était ma première en France. J’ai toujours eu du mal à me mettre dans ma bulle à domicile. Il fallait cette pression de la qualification pour faire abstraction du reste. Après, mon objectif cette année reste les Championnats du monde. En décrocher la sélection est une première marche de franchie. Et non la moindre. »

Nouvelle victoire de Janja Garnbret sur Briançon

Nolwenn Arc, la seule finaliste féminine française sur cette étape, craignait la foule sur cette étape à domicile. « Nolwenn était partagée entre le stress et l’excitation de participer à cette première finale en Coupe du monde, explique Cécile Avezou, entraîneur nationale en charge de l’équipe de France de difficulté. Je suis ravie de voir que sa motivation a pris le dessus. Nolwenn a vraiment bien grimpé. » La jeune femme se classe 8e de cette finale féminine.

La soirée s’est terminée sur trois exceptionnelles démonstrations d’escalade des meilleures athlètes du moment. La Belge Anak Verhoeven chute en allant chercher le bac final et prend le bronze. Après sa victoire à Chamonix, Jessica Pilz (AUT) est en excellente forme. Elle est la première à sortir cette voie de finale cotée 8b par les ouvreurs, et semble ne pas en revenir elle-même. Quelques minutes plus tard, la numéro 1 mondiale, Janja Garnbret, s’envole elle aussi dans cette voie, atteint son top et s’offre sa deuxième médaille d’or sur cette Coupe du monde 2018 et sa troisième victoire consécutive ici à Briançon.

« Le bilan est globalement positif pour l’équipe de France, conclue Cécile Avezou. Après la déroute de Chamonix qui a vraiment été difficile à vivre pour les grimpeurs français, nos athlètes ont su rebondir et mettre en place de bonnes solutions pour retrouver le chemin de la haute performance. Trois Français en finales, et plusieurs aux portes des finales, c’est très positif. »

Tous les résultats.

Equipe de France d'escalade