actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Elma Fleuret et Mickael Mawem sacrés sur la voie classique

Escalade - 01/04/18 à 18:42

Ce dimanche à Niort, dans la salle de l'Acclameur, se tenaient les Championnats de France de vitesse 2018 sur la voie classique. Félicitations aux nouveaux champions de France.

Elma Fleuret et Mickael Mawem sacrés sur la voie classique
© FFME

La vitesse sur la voie classique est une discipline qui se pratique sur une voie ouverte pour l’occasion, et inconnue des grimpeurs avant les premiers practices. Évaluée à 6a par les ouvreurs, et entraîneurs des équipes de France de vitesse jeunes, Sébastien Valran et Thomas Dupin, elle permettra quelques performances incroyables.

Manuel Cornu se manifeste en particulier en qualifications. Il est le seul athlète à réaliser des temps sous les 9 secondes. « Ce sont mes qualités de proprioception qui me servent principalement sur cette voie. J’arrive à sentir où je me situe dans l’espace et à trouver instinctivement, avec les pieds, les prises dont je me suis servi pour les mains. Je fais donc assez peu d’erreurs. Mais rien n’est jamais gagné en vitesse. »

En effet, le champion de France de bloc enchaîne les victoires jusqu’à sa finale face à Mickael Mawem (Vertical’grimpe Charenton), dernier duel, quasiment fratricide entre les deux athlètes engagés au pôle France de Voiron dans la préparation olympique. La tension de l’enjeu et la fatigue accumulée engendrent plusieurs fautes de pieds chez les deux adversaires. La victoire semble à portée de main d’un Manuel Cornu (Club block’out) qui zippe dans la dernière partie, et cède l’or à un Mickael Mawem imperturbable (duel ci-dessous à l'image).

« C’est vrai que je n’ai rien lâché. En vitesse, tant que le temps file sur le chrono, rien n’est jamais joué. Sylvain Chapelle, notre entraîneur, nous le rappelle sans arrêt. A mi- voie, j’ai cru voir Manuel bien devant moi, mais je suis resté centré sur moi, jusqu’au bout, jusqu’au buzzer. Cette victoire, associée à celle de mon frère hier, c’est un grand bonheur ». Bassa Mawem, sacré champion de France de vitesse la veille sur la voie record, avait pourtant réalisé de bons temps en qualifications. Il perd son duel de demi-finale face au double Champion du monde minime Sam Avezou (E.S. Massy), qui s’offre la 3e place de ce Championnat de France.

Chez les femmes, la vainqueur de la Coupe du monde 2017, Anouck Jaubert (Escapilade), signe le meilleur temps des qualifications. Elle passe tous ses tours avec calme, et sans erreur. En finale, face à Elma Fleuret (7 à l’ouest), Anouck prend la tête du run. Mais comme hier, elle manque une prise et laisse à nouveau le titre lui échapper. Elma Fleuret (à l'image ci-dessous à gauche) décroche une belle victoire.

« Je ne pensais vraiment pas gagner, ce matin, en découvrant la voie lors du practice. Et puis, au fur et à mesure des runs, je me suis mise à y croire de plus en plus, jusqu’à me dire, au pied de la finale face à Anouck, que j’avais tout à gagner. J’étais plus sereine qu’hier, ça m’a mise en confiance. » Aurélia Sarisson (Amicale laïque Échirolles) qui complète ce podium féminin, en remportant la petite finale face à Solène Moreau.

Retrouvez les résultats complets.