actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Fanny Gibert prend le bronze à Moscou 2019

Escalade - 14/04/19 à 20:20

Fanny Gibert vient de s'offrir son premier podium de la saison en remportant la médaille de bronze sur la deuxième étape de la Coupe du monde de bloc 2019. Retrouvez les résultats complets

Fanny Gibert prend le bronze à Moscou 2019
© FFME

La leader française est passée à un petit essai de l’argent, dans un circuit où il fallait sortir les quatre blocs pour monter sur le podium. Fanny Gibert s’offre le luxe de ne perdre que deux essais sur tout ce circuit. Deux petits essais de calage dans le troisième bloc, sur un mouvement en double jeté avec une réception en compression, qui lui coutent l’argent. Car ce sont les seules erreurs que Fanny Gibert commet. Ses trois autres blocs, elle les enchaine à vue, sans trembler.

Elle n’aurait pu prétendre à l’or que la Slovène Janja Garnbret, en tête de la demi-finale, décroche à nouveau avec un parcours sans faute (quatre blocs à vue).  Mais l’argent était accessible. Ex-aequo à la deuxième place avec  Shauna Coxsey (GBR) sur cette finale, avec 4 bloc en 6 essais, les deux femmes sont départagées sur les résultats de demi-finales, en faveur de l’Anglaise. Mais pour ce soir, peu importe, Fanny Gibert est aux anges. « Je savoure ce premier podium. C'est vrai que ces blocs de finale étaient plutôt faciles, mais il fallait tous les faire. Je suis vraiment heureuse de n'avoir rien lâché. J'avais toute l'équipe de France en soutien, c'était très fort. J'ai fait une super compétition et c'est de bon augure pour la suite. »

« Cette finale femme a manqué saveur du point de vue des coachs et des spectateurs. Nous sommes frustrés de cette finale assurément trop facile, car nous savons que ces athlètes qui s’entraînent vraiment dur toute l’année n’ont pas pu s’exprimer au maximum de leur potentiel, confie Daniel Du Lac, entraîneur national. En revanche, ce qui est intéressant pour Fanny, c’est que, dans ce circuit, elle a su tenir son rang, faire très peu d’erreurs et aller chercher cette médaille. Sans oublier que dans des circuits très difficiles, comme ceux des demi-finales, elle a également été capable de répondre présente avec sa grande intelligence gestuelle et technique. La leader française est constante dans ses performances et on sent qu’elle prend du plaisir à grimper en compétition. Ce soir, elle fait un podium. J’espère que demain elle nous montrera qu’elle est capable de gagner ! »

Chez les hommes, la compétition est remportée par le Slovène Jernej Kruder, qui s’impose devant Adam Ondra (CZE) et Yoshiyuki Ogata (JPN).

Retour sur les demi-finales

Chez les femmes, le circuit de demi-finale s’est avéré extrêmement relevé. Chaque bloc présentait un nouveau combat, rien que pour aller chercher la prise de zone. Fanny Gibert s’est démenée comme une lionne. Elle est la seule athlète à valider les 4 zones. « Fanny peut-être très fière de son circuit, confirme Daniel Du Lac. Elle a manqué un peu de réussite, car elle a été la plus proche de sortir le bloc 4. Mais elle prend sa 3e place au provisoire très honorablement. Puis, quand on est en finale, c’est vraiment une nouvelle compétition qui commence, on ne peut qu’espérer un podium. »

Chez les garçons, le circuit proposé était également très physique, très relevé, avec beaucoup de compressions et de mouvements complexes. Manu Cornu, meilleur Français, a eu du mal à trouver ses repères dans ce type de mouvements. « Il n’a pourtant rien lâché, est allé au bout de lui-même en faisant énormément d’essais. Lui aussi réalise l’exploit d’aller chercher les 4 zones, ce qui lui permet de prendre cette 7e place. Il lui a manqué un rien pour entrer en finale. Les progrès sont là, il vient de prouver à tous que l’équipe de France masculine est capable de rejoindre cette finale de Coupe du monde. »

Alban Levier signe lui aussi une belle entrée dans le circuit. Animé d’une dynamique très positive, il n’est malheureusement pas récompensé de ses efforts dans le bloc 3, où il ne lui a manqué qu’un petit équilibre pour toper. Il termine 14e de l’étape

Enfin, Mickael Mawem 3e à l’issue des qualifications n’a pas réussi à s’exprimer dans ce circuit de demi-finale. « Il s’est pourtant bien battu, témoigne Daniel Du Lac, mais sur ce circuit là, ça n’a pas marché. Mickael a été généreux dans l’effort et c’est ce que j’ai envie de garder. Car ce sera récompensé, tôt au tard. Au bilan, j’ai été ravi de voir, dans ces demi-finales, des Français qui montent en puissance, en confiance et en motivation. Ils ont su jouer, se mettre vraiment dedans. Je suis certains qu’ils vont être encore plus performants sur les prochains rendez-vous. »

A suivre, la prochaine étape de la Coupe du monde de bloc et de vitesse qui se tiendra à Chongking (CHN) du 26 au 28 avril prochains.

Retrouvez les résultats complets.

Equipe de France d'escalade