actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

JOJ 2018 : Sam Avezou décroche le bronze !

Escalade - 10/10/18 à 14:36

Sam Avezou vient de décrocher la médaille de bronze sur l’épreuve d’escalade des jeux olympiques de la jeunesse 2018. Une excellente prestation sur l’épreuve du combiné olympique, qui récompense la polyvalence du leader français, déjà sacré champion du monde de bloc jeune en août dernier.

JOJ 2018 : Sam Avezou décroche le bronze !
© OIS / FFME

Buenos Aires, mercredi 10 octobre 2018.  Les premières médailles olympiques masculines d’escalade sont remises aux athlètes les plus méritants de la compétition. Une journée désormais gravée dans l’Histoire de l’escalade. Une Histoire dont Sam Avezou, médaillé de bronze, fait désormais partie.

En tête de l’épreuve de vitesse

La compétition commence mal. Sam Avezou, perd son premier run de quart de finale. « Sam a manqué d’engagement. A trop vouloir contrôler sa course, il s’est bridé, puis a fait une petite erreur, qui lui fait perdre son duel », explique Sylvain Chapelle, entraîneur national en charge de la préparation olympique.

Cependant, Sam ne se laisse pas abattre. Il va jusqu’au bout et signe le meilleur temps des « perdants » de ces quarts de finales. En « lucky looser », il a le droit d’affronter le même concurrent, le Chinois Yufei Pan, en demi-finale.

« Cette fois, Sam a réussi à se lâcher, se libérer des enjeux, poursuit Sylvain Chapelle. Il prend sa revanche sur le tour précédent en remportant ce duel. Puis, en finale, il affronte le Japonais Keita Dohi. Nous avions analysé la technique de grimpe de ce concurrent, qui fait toujours un départ très rapide, puis perd en intensité à la fin de la voie. Sam avait pour consigne de bien rester concentré dans sa grimpe, de ne pas se démobiliser. Sam a très bien grimpé, il signe son meilleur temps sur cette compétition en passant sous la barre des 7 secondes. »

Une épreuve de bloc mitigée

L’histoire des qualifications semble se rejouer. Après une très bonne épreuve de vitesse, Sam Avezou peine à trouver ses marques en bloc. Il ne trouve la solution de son premier bloc qu'au bout de plusieurs essais, alors que la plupart de ses concurrents sortent à vue. 

Puis, au pied du bloc 2, Sam Avezou se remobilise. Il l’enchaîne au deuxième essai et s’offre rapidement le bloc 3 également. Il est alors 2e du classement provisoire sur l’épreuve.

En revanche, le dernier bloc lui pose à nouveau problème. Impossible pour le leader Français de valider ne serait-ce que la zone. A dix secondes du temps imparti et après une dizaine d’essais, Sam Avezou abandonne et se contente de la 5e place. Le Japonais Keita Dohi s’impose sur cette épreuve et s’assure par la même occasion un podium au combiné, quelle que soit sa place en difficulté.

La difficulté qui mène au bronze

En difficulté, tout s’est concentré sur les cinq derniers mouvements. Sur les six athlètes, deux athlètes sortent la voie, les quatre autres tombent juste un mètre en dessous, sur trois prises différentes. A une validation près, Sam Avezou prend la 6e place de l’épreuve.

« A la lecture, je me doutais que la voie n’allait pas être trop difficile, sauf peut-être sur les derniers mouvements. Je pensais même la sortir. Je suis donc parti en me forçant à grimper assez vite, pour ne pas être pénalisé en cas de départage au temps. C’est peut-être ce qui m'a poussé à cette précipitation à la fin, j’ai essayé de passer sans poser les pieds et je suis tombé », confie Sam Avezou.

Le calcul (multiplication des places) lui offre néanmoins la médaille de bronze pour cette première représentation de l’escalade dans le monde olympique. « Je suis ravi de cette médaille, c’est un honneur de décrocher la première médaille olympique de l’équipe de France d’escalade », se réjouit le champion.  

Devant lui, les Japonais Keita Dohi et Shuta Tanaka s’offrent respectivement l’or et l’argent de ces JOJ 2018. Chez les femmes, la veille, c’est l’Autrichienne Sandra Lettner  qui l’emportait devant Vita Lukan (SLO) et Laura Lammer (AUT)

« Nous venons de vivre, à Buenos Aires une étape historique pour l'escalade, se réjouit Pierre-Henri Paillasson, DTN de la FFME. Les premières médailles olympiques viennent d'être décernées par le CIO à notre activité. Sam Avezou a été,  une fois de plus, très bon en remportant cette médaille dans un combat incertain jusqu'à la dernière minute. Les autres membres de l'équipe de France : Lucile Saurel, Nolwenn Arc et Nathan Martin ont eux aussi vécu une belle expérience qui comptera pour la suite de leur carrière. Je tiens à remercier Damien You, Directeur de la compétition, ainsi que les entraîneurs. Sylvain Chapelle et Laurent Lagarrigue, qui étaient sur place, mais également les coachs qui suivent les athlètes en équipe de France et au quotidien, dans leur club ou leur pôle. Je pense notamment à Cécile Avezou, qui signe une nouvelle réussite, par l’intermédiaire de son fils cette fois. Une médaille olympique, rêve d'entraîneur, qu'elle mettra certainement au niveau de ses plus belles réussites. Bravo enfin à l'escalade qui vient de vivre avec succès ses premiers jeux olympiques. Rendez-vous en 2020 à Tokyo, et d'ici là souhaitons que l'escalade continue son développement incroyable dans toutes ses composantes : en salle, en falaise et en montagne. Que l'escalade est belle. »

Résultats de la finale du combiné

Résultats de la finale de vitesse

Résultats de la finale de bloc

Résultats de la finale de difficulté

#espritbleu #joj2018