actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Les nouveaux champions de France de vitesse 2018

Escalade - 31/03/18 à 18:27

Bassa Mawem et Victoire Andrier chez les séniors, ainsi que Kintana Iltis, Capucine Viglione, Elma Fleuret, Thibaud Desloges, Marceau Garnier et Yan Le Clercq de Lannoy chez les jeunes sont les champions de France de vitesse 2018.

Les nouveaux champions de France de vitesse 2018
© FFME

Victoire Andrier et Bassa Mawem en or

Bassa Mawem (Vertical’grimpe Charenton) n’aura eu de cesse de faire descendre son temps de grimpe au fil des runs. 6’’04 en 8e de finale, puis 6’’03 en quart, 5’’87 en demi-finale face à un champion de France de bloc, Manuel Cornu, toute en puissance qui établit un nouveau record personnel en 6’’77. Enfin, en finale face à Guillaume Moro, champion de France 2017, Bassa l'emporte et améliore encore son temps en 5’’83. « Je suis bien content d’avoir repris mon titre ici, sur ce mur de Niort où j’avais décroché ma première victoire en 2013. Aujourd’hui, je décroche mon 4e titre, avec une pointe de frustration de n’avoir pas pu faire aussi bien qu’à l’entraînement. Il y a dix jours, j’ai fait un chrono en 5’’68 à Nouméa. Mais j’aurais eu besoin de plus de temps d’adaptation sur ce mur où le grain est légèrement moins adhérent que sur les murs habituels. J'ai du me réadapter dans ma grimpe, en particulier au niveau d'un pied que j'utilise généralement en adhérence, ce qui était compliqué aujourd'hui. Cette victoire me sélectionne en confiance pour les six premières étapes de la Coupe du monde 2018 qui commence dans trois semaines. L'année ne fait que commencer. » Guillaume Moro (Club vertige) prend donc la seconde place en établissant son propre record personnel, 6’’06 sur cette finale (à l'image ci-dessous). Il décroche par la même occasion sa sélection pour le circuit de Coupe du monde de vitesse. Enfin Pierre Rebreyend (Amicale laïque Echirolle) complète ce podium en remportant la petite finale face à Manuel Cornu.

Chez les femmes, les phases finales s’égrènent sans trop de surprise avec une Anouck Jaubert (Escapilade) d’une régularité exemplaire. Victoire Andrier (à l'image ci-dessous), en grande forme lors des qualifications, zippe d’un pied en demi-finale, se rattrape, relance et l’emporte de 2 petits centièmes. Elle décroche ainsi sa place en finale face à Anouck. Mais sur ce dernier run pour la gagne, c’est la numéro 1 mondiale qui commet une faute de main, et laisse l’or lui échapper. Victoire Andrier (Chambéry escalade) s’offre ainsi son premier titre de championne de France sénior. « J’ai été un peu tendue sur les premières phases de cette finale, mais sur le dernier run, j’ai vraiment réussi à bien me lâcher, surtout sur la fin de la voie, témoigne la Chambérienne.C’est une réelle joie de remporter enfin ce titre. Cette année, j’avais vraiment à cœur de faire une belle performance sur les Championnats de France. Une intention qui paye ! » Enfin, la toute jeune championne de France cadette Capucine Viglione (Club block’out) s’offre une très prometteuse  médaille de bronze sur ces championnats de France de vitesse sénior.

Finales des Championnats de France de vitesse jeunes

Chez les minimes filles, Kintana Iltis (Austral roc) s’impose face à Alice Jacquet (CRACQ jeunes escalade) : « C’est une belle victoire pour moi, j’ai battu mon record personnel sur ces Championnats de France ainsi que le record de France minime fille. Il faut dire que j’étais sereine sur cette compétition, et je le sentais bien. La confiance paye. » Saula Lerondel (Devers Troyes) prend la troisième place.

Thibaud Desloges (E.S. Massy) remporte la compétition chez les minimes garçons. « La vitesse c’est vraiment ma spécialité. Je m’entraîne depuis longtemps sur le mur de Massy et ce titre est vraiment encourageant. Je ne suis que minime première année, et c’est vraiment ma première grande expérience de compétition. » Il remporte le duel final face à Téo Payet (Austral roc). Eliot Barnabé (Tournefeuille altitude) remporte le bronze.

Chez les cadettes, Capucine Viglione (club block’out) conserve son titre. « Je suis vraiment contente de ce nouveau titre. Je suis vraiment contente de ce que j’ai fait. J’étais bien concentrée. J’ai fait des erreurs sur le dernier run, mais je suis repartie suffisement rapidement. » Elle devance Romane Fontelaye (Escalade Voiron alpinisme) qui prend l’argent et Solène Moreau (Chambéry escalade) s’offre le bronze.

Du côté des cadets, c’est un incroyable jeune talent, Marceau Garnier (Nouméa Escalade) débarqué de Nouvelle Calédonie pour l’occasion, qui s’impose sur le duel final devant le Réunionnais Iliann Cherif (Austral Roc) et Sam Avezou (E.S. Massy), qui se contente de la 3e place suite à une contre-performance en demi-finale. « Je ne m’attendais pas à décrocher ce titre en venant sur cette compétition, confie le nouveau champion de France. Il est d’autant plus savoureux que nous sommes deux grimpeurs de Nouvelle Calédonie à décrocher le titre de champion de France aujourd’hui. »

En effet, quelques minutes plus tard, c’est Yan Le Clercq de Lannoy (Gecko club) qui s’offre l’or chez les juniors garçons. « Ce titre, c’était mon objectif en venant sur cette compétition. Ça fait un an que nous nous entraînons intensément avec Bassa Mawem et Marceau. Ces deux médailles d’or pour la Nouvelle Calédonie sont une merveilleuse récompense de notre travail. » Mathis Brossier (E.S. Massy) prend l’argent et Adrien Lemaire (Club block’out) le bronze.

Enfin, chez les juniors filles, la championne de France 2017 conserve son titre. Elma Fleuret (7 à l’ouest) devance Jennifer Bonnet (Club montagne et escalade). « Ce n’était pas gagné pour moi, je subis toujours beaucoup la pression de ce genre d’échéance, surtout quand je sais que j’ai tout à fait les moyens de gagner, ce qui était le cas aujourd’hui. Je suis donc soulagée et je me prépare pour les finales seniors de ce soir où je sais que j’ai quelque chose à jouer là encore. ». Lucile Saurel (Austral roc) monte sur la troisième place du podium.

Julia Chanourdie et Hugo Parmentier remportent l'étape de la Coupe de France

Entre les finales jeunes et les celles des séniors, se sont glissées les finales de la Coupe de France de difficulté. Deux longues voies étaient proposées aux grimpeurs. Des voies où le paramètre temps a fait la différence. Il a permis de départager Hugo Parmentier (Le 8 assure) et le Belge Stéphane Hanssens (Club block’Out), les deux seuls hommes à sortir toutes les voies de cette étape. Hugo Parmentier, plus rapide de 18 petites secondes dans sa finale, remporte la compétition. « Ce fut une belle compétition, et malgré mon expérience en compétition internationale, ça reste toujours impressionnant de faire une compétition dans une salle comme celle-ci, sans doute l’une des plus belle de France, avec ce public. La mixité avec les Championnats de France de vitesse nous a également offert une belle opportunité de préparation au combiné, épreuve dans laquelle j’ai fait moi aussi le choix de me lancer cette année ! ». Thomas Joannes (M’roclimbing) complète ce podium.

Chez les femmes, elles seront plusieurs à ne pas se méfier du temps et à se voir arrêtées au terme des six minutes règlementaires, telles que la jeune Championne de France de difficulté Nolwenn Arc, ou encore Manon Hily. Julia Chanourdie, rapide dans sa grimpe et redoutable d’efficacité, sera la seule à arriver au top de cette finale. « Je suis contente de cette bonne reprise. C’est un plaisir de venir sur une compétition et d’en sortir toutes les voies, d’autant plus que je participais aux Championnats de France de vitesse en même temps, la récupération n'a pas été facile. C’était vraiment une bonne journée de grimpe et un bon entraînement pour le combiné. » Léna Grospiron (Tournefeuille altitude grimpe) signe une très belle prestation et décroche l’argent sur cette première étape de Coupe de France. Manon Hily (7 à l’ouest) prend la troisième place.

Retrouvez les résultats complets des Championnats de France de vitesse 2018.

Retrouvez les résultats complets de cette première étape de la Coupe de France de difficulté 2018.

Retour sur les qualifications.

A suivre, dimanche, les Championnats de France de vitesse sur voie classique.