actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Une 6e place pour Julia Chanourdie à Wujiang

Escalade - 05/05/19 à 16:34

Pour sa première finale de bloc, Julia Chanourdie a fait preuve de beaucoup de détermination et de force. Spécialiste de difficulté, elle termine 6e de cette étape de bloc et prend une bonne option pour le classement combiné.

Une 6e place pour Julia Chanourdie à Wujiang
© FFME

Ce dimanche matin, Julia Chanourdie participait à sa première finale de Coupe du monde en bloc. Spécialiste de difficulté, la jeune femme n’avait pas participé à une finale de Coupe du monde depuis celle de Kranj, en novembre 2017.  « Ça n’a donc pas été facile pour elle de trouver sa place et d’être à l’aise dans cette finale, témoigne Daniel Du Lac, entraîneur national. Néanmoins sa manière d’aborder cette finale a été très positive, Julia est restée combative tout au long de cette dernière épreuve. Elle s’est accrochée jusqu’au bout de ses 4 minutes et elle a progressé d’essai en essai à chaque bloc. Au-delà du résultat, c’est en se réalisant dans la joie que l’on retire le plus de bénéfice. Julia vient de nous le prouver, en dégageant une énergie positive tout au long de la finale. Il lui faut donc encore un petit peu de temps, mais cela offre de belles perspectives pour la prochaine étape à Munich. »

La compétition est à nouveau remportée par la Slovène Janja Garnbret, qui déjoue tous les pièges des ouvreurs avec une aisance déconcertante. Seule grimpeuse à enchaîner ses 4 blocs de surcroit en 5 essais, elle devance la Japonaise Akiyo Noguchi (argent) et sa compatriote Ai Mori (bronze) qui ne trouveront pas la solution du 2e bloc.

Chez les hommes, le Japonais Tomoa Narasaki  renoue avec la victoire, après un an de médailles d’argent et de bronze. Au coude à coude avec Kai Harada (JPN) tout au long de cette finale, il fini par s’imposer pour quelques essais de zone, avec trois blocs. Jakob Schubert (AUT) complète ce podium masculin avec un seul bloc en poche.

«  Nous arrivons à l’issue de quatre étapes de Coupe du monde. Chacun des athlètes a pu s’exprimer, tous connaissent leurs réglages et leurs objectifs pour la prochaine étape qui se tiendra à Munich dans quinze jours, confie Daniel Du Lac. Les athlètes vont pouvoir se reposer une quinzaine de jours avant de participer à cette étape proche de la maison. »

Demi-finales

La demi-finale masculine était particulièrement déroutante pour nombre de grimpeurs, à l’image du Tchèque Adam Ondra, vainqueur des deux premières étapes et qui n’a pas sorti un seul bloc. Seul Français en lice, Alban Levier se classe 17e. « Aujourd’hui, la densité des adversaire de qualité est vraiment importante. Le turn over que l’on observe en finale en est le meilleur témoignage. Il faut beaucoup d’humilité pour apprendre, s’enrichir et revenir sur l’étape suivante avec des intentions positives », analyse Daniel Du Lac.

Le circuit femme offrait une ouverture plus classique, mais particulièrement physique, avec un bloc très déversant en début de circuit. Un bloc dans lequel Fanny Gibert chute avec la dernière prise en main. « Cet échec s’est avéré très frustrant Fanny. Je crois qu’elle a gardé cette frustration sur tout le reste du circuit, » confie Daniel Du Lac. Fanny Gibert termine 13e de cette compétition. Les deux blocs suivants étaient tous autant physiques et n’ont convenu ni à Naile Meignan (18e), ni à Flavy Cohaut  (20e). Seule Julia Chanourdie a paru à l’aise dans cette demi-finale. Elle enchaîne ses 2 premiers blocs et valide les deux zones suivantes, ce qui lui permet de prendre son ticket pour sa première finale de Coupe du monde de bloc.

Equipe de France d'escalade