actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Wujiang 2018 : Anouck Jaubert en argent

Escalade - 21/10/18 à 08:13

Anouck Jaubert vient de prendre la médaille d'argent sur l'avant dernière étape de la Coupe du monde de vitesse 2018.

Wujiang 2018 : Anouck Jaubert en argent
© IFSC

La ville de Wujiang (CHN), accueillait ce week-end, la 7e et avant-dernière étape de la Coupe du monde de vitesse.

Après sa déroute sur les Championnats du monde d’Innsbruck, où Anouck Jaubert avait terminé 15e suite à une chute dans son duel de 8e de finale, la jeune femme a repris le chemin du podium. En qualifications, Anouck prend ses repères, elle se classe 5e du provisoire. Ce matin, à 3h45 heure française, les phases finales de la vitesse sont lancées à Wujiang (CHN).

Le décalage horaire ne l’affecte pas. La Grenobloise passe son premier duel sans encombre. Quelques minutes plus tard, elle signe le meilleur temps des quart-de-finales, puis remporte la demi-finale. C’est en finale, face à Aries Susanti Rahayu (INA), qu’Anouck Jaubert s’incline, à quelques dixièmes de l’or. 

« Ça fait plaisir de revenir sur le podium ! La compétition à Wujiang est toujours difficile car le grain du mur est glissant et cela demande un temps d'adaptation, affirme la championne. Les temps sont généralement moins bons. Je n'ai donc pas été très rapide sur cette compétition, mais ma régularité m'a permis d'aller chercher cette belle médaille d'argent. Je suis donc satisfaite du résultat ! De plus cette place m'assure le titre au classement général avant-même la dernière étape. Je suis non seulement ravie d'avoir su défendre ma place, mais je pourrai surtout grimper sans pression la semaine prochaine. »

Déception pour Bassa Mawem

Malheureusement, la compétition ne se passe pas aussi bien pour Bassa Mawem, vice-champion du monde 2018 de vitesse. Bien qu’il fasse le deuxième meilleur temps des 8e de finale, le Français perd son duel face à Reza Alipourshena (INA), champion du monde en titre. Difficile tableau quand les deux meilleurs du circuit s’affrontent dès les 8e de finale. Pour 5 centièmes de trop, Bassa Mawem se voit relégué à la 9e place.

Egalement sélectionnées pour les phases finales, Victoire Andrier et Aurélia Sarisson, elles non plus, ne parviennent pas à passer les 8e de finales. Elles se classent respectivement 12e et 13e.

Enfin Fanny Gibert, qui signait là sa première participation en Coupe du monde de vitesse, termine 28, et Guillaume Moro, second Français en lice, prend la 26e place de cette compétition.

Retrouvez les résultats complets

Equipe de France d'escalade