actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

La FFME tenait son Assemblée générale

Vie Fédérale - 19/04/18 à 16:41

Le 14 avril dernier, la FFME se réunissait en Assemblée générale à Nantes. A l’issue d’un exercice démocratique passionné, l’assemblée s’est exprimée et a voté un certain nombre de mesures pour l’avenir de la fédération.

La FFME tenait son Assemblée générale
© FFME
Si l’Assemblée générale a permis aux présidents de ligues et aux représentants des clubs à travers leurs comités territoriaux de faire le point avec les différents élus du comité exécutif de la FFME et les directeurs des départements de la fédération, elle a aussi été l’occasion pour ces mêmes représentants de discuter les projets proposés par la représentation nationale de la FFME pour l’année à venir. 
 
Des projets inscrits dans la feuille de route de l’olympiade et portés par les trois grands départements de la fédération, le département « animation territoriale », « innovation et développement » et « sport et performance », ainsi que par les départements transversaux « administratif et financier », « communication » et « formation ».
 
A l’heure du vote, ce sont les licences qui furent mises au suffrage. La création d’une licence non-pratiquant notamment, ainsi que la définition de son prix furent à l’ordre du jour. Si les premières questions furent acceptées par l’assemblée, la proposition adoptée en conseil d’administration d’augmenter la licence de 3 euros a été rejetée. 
Il s’agissait d’une proposition pragmatique du comité exécutif : l’accélération fulgurante du développement de nos pratiques, dont l’olympisme n’est pas le seul tenant, et la complexité de certains dossiers, tel que la gestion des sites naturels d’escalade par exemple, n’est pas sans demander de nouveaux investissements d’avenir de la part de la FFME.
 
Cette décision de limiter l’augmentation du prix de la licence à 1 euro pour la saison à venir va, malheureusement, freiner la mise en route de certains projets prévus cette année, mais sera surtout contraignante l’année suivante : le « bénéfice » de l’augmentation ne serait apparu qu’en 2019.
 
 A la veille de l’assemblée générale, une demande des présidents de ligues élus au conseil d’administration a été entendue par les élus du comité exécutif : à l’avenir, les représentants du conseil d’administration seront plus impliqués dans les projets structurants de la fédération. Un premier groupe de travail, associant des présidents de ligues et de CT, va être mis en place sur le financement de la fédération, de celui des ligues et des comités.
 
La fédération pourra néanmoins compter sur un soutien exceptionnel de la part du Ministère des sports : alors qu’un grand nombre de fédérations perdent des postes de cadres techniques, nous apprenions la veille de l’Assemblée générale la création d’un poste supplémentaire de conseiller technique national à la FFME, mis à notre disposition par l’Etat. Preuve, s’il en est, de la qualité de nos dossiers et de la force grandissante du positionnement de notre fédération sur l’échiquier du mouvement sportif français.
 
Les représentants de la fédération ont conclu cette Assemblée générale 2018 en montrant leur attachement pour la diversité des pratiques de la fédération : l’assemblée a plébiscité le maintien du ski-alpinisme dans le giron de nos activités. Ils ont enfin récompensé nos champions, Anouck Jaubert, Axelle Mollaret et Romain Desgranges, nos clubs et nos bénévoles. Des moments fédérateurs et émouvants qui ont rappelé à tous que la FFME est avant tout une grande famille.