actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

L'ENAM en quête de sommets vierges

Alpinisme - 12/04/18 à 11:22

L’ENAM vient d’atterrir à Anchorage, sur les froides terres de l’Alaska. Sept alpinistes s’apprêtent à passer 21 jours en autonomie totale pour explorer le massif des Neacola Mountain et flirter avec quelques sommets encore vierges.

L'ENAM en quête de sommets vierges
© FFME

Les Neacola Mountain, cachent encore bien des mystères. Ce massif très sauvage et peu exploré, situé dans le sud de l’Alaska a immédiatement séduit l’équipe nationale d’alpinisme masculine de la FFME. Réputées pour leur climat hostile, les Neacola Mountain dissimulent quelques montagnes magnifiques surplombant de grands glaciers.

En ligne de mire pour l’ENAM : l'adversité des Peak 8909 et Peak 8505. Deux sommets vierges qui ne semblent présenter aucune voie d’accès facile. Puis plus au sud, le Peak 8250, également vierge, fait lui aussi de l’œil à nos explorateurs.

L’équipe actuelle représente la 17e promotion de l’ENAM. Voilà déjà deux ans que Raphael Georges, Joseph Hallepée, Étienne Journet, Charles Noirot et Symon Welfringer se préparent à cette expédition. Encadrés par Antoine Pêcher, conseiller technique fédéral et Guide de Haute montagne et Mathieu Maynadier, alpiniste de haut niveau et guide de haute montagne, ils ont effectué plusieurs stages et voyages de préparation.

Après une journée shopping à Anchorage ( notez que pour tenir 21 jours en autonomie à 7, il faut compter 9 chariots pleins), l'équipe s'est rendu 300km au sud. Les sept alpinistes ont alors pu survoler la zone. Un repérage indispensable pour définir le meilleur endroit où établir leur camp de base, car il n’existe pas de carte précise de cette zone. "Ce premier vol de reconnaissance nous en a mis plein les yeux et nous a permis de repérer l’emplacement du camp de base. Les sommets sont magnifiques, l'ambiance est très sauvage et les faces ont l’air en bonnes conditions .", témoigne Antoine Pêcher.

La navigation et l’orientation sur ces prochains jours se feront donc à l’aide de photos sa­tellite et des traces GPS enregistrées au fur et à mesure.  

La dépose sur le point repéré et l’installation du camp de base devrait s’enchaîner dans les jours prochains. Suivez l’avancement et les réalisations de l’expédition, sur le site de la FFME qui relaiera toutes les informations reçues par l’équipe.

Merci aux partenaires de cette expédition: Isatech, Beal, Au Vieux Campeur, Vaude et LyoFood

 

Equipe nationale d'alpinisme