actualités

grande voix

nos partenaires

boutique

restez connectés

fiches ffme

écoute dopage Espace éco-citoyen FFME développement durable

Direct Info - Août 2018 - Équipes de France d'escalade

Direct Infos - 30/07/18 à 16:55

Toute l'actualité des équipes de France d'escalade durant le mois de juillet 2018.

Direct Info - Août 2018 - Équipes de France d'escalade
© FFME

Sur les huit jeunes Français finalistes, seul Paul Jenft parvient à monter sur le podium et s’offrir une médaille de bronze.

Le duel de la finale féminine de la quatrième étape de la Coupe du monde de vitesse à Villars (Suisse) opposait Anouck Jaubert à Victoire Andrier.

Anouck Jaubert l'emporte et prend ainsi sa troisième médaille d’or (en quatre étapes), et Victoire Andrier s’offre sa première médaille à l’international, et établit un nouveau record personnel en 8''21.

Bassa Mawem, si proche de l’or…

Sur toute la compétition, il est le seul athlète à passer sous la barre des 6 secondes, et ce à 3 reprises. 5’80 en qualifications, 5’88 en 8e de finale, puis 5’82 en ¼ . Mais les choses se compliquent en ½.

En petite finale, c’est une main qui glisse juste en dessous du buzzer, qui lui fait perdre tout espoir de médaille sur cette étape. Bassa Mawem se classe 4e.

Romain Desgranges vient de s’offrir l’argent sur la première étape de la Coupe du monde 2018. Une saison qui commence pour le mieux pour lui ainsi que pour Manon Hily, meilleure Française, qui prend une très honorable 4e place.

En finale, Romain Desgranges offre au public une véritable leçon d’escalade. Précis et redoutablement efficace, il avance vite, se réadapte devant les difficultés et finit par tomber dans la dernière partie de la voie. Seul l’Autrichien Jakob Schubert arrivera aussi haut. Les deux compétiteurs chutent au même endroit, au profit de l’Autrichien, 2e à l’issue des demi-finales. 

© Sytse van Slooten

Manon Hily au pied du podium.

Manon Hily est en forme cette année. Et elle semble monter en puissance. Après sa victoire sur le classement général de la Coupe de France et son titre de Vice Championne de France, la jeune femme vient de s'offrir une 4e place pour sa première finale en Coupe du monde. 

 

L’argent pour Luce Douady au classement général

Dans la catégorie des minimes, Luce Douady, habituée des podiums sur les premières étapes ne parvient pas à tenir son rang de leader sur toute la saison. 4e à l’issue des qualifications, elle termine 5e de cette étape. Une médaille d’argent sur le classement général viendra néanmoins récompenser sa régularité  tout au long de la saison. 

Le bronze pour Paul Jenft au classement général

Chez les minimes garçons, Paul Jenft, même absent sur cette étape remporte le bronze au classement général. 

L’argent pour Camille Pouget sur l’étape et le bronze au classement général

Camille Pouget remontait en puissance en cette fin de saison. 1ère ex-aequo sur les qualifications, la cadette s’offre ainsi une médaille d’argent sur l’étape et remporte le bronze au classement général. 

Le bonze pour Nina Arthaud sur l’étape et l’argent pour Léna Grospiron sur le classement général.

Chez les juniors femmes, c’est Nina Arthaud qui se montrera la plus performante des finalistes. Elle chute à deux prises de l’or après une très belle finale. Léna Grospiron termine quant à elle au pied du podium. Sa régularité sur cette saison internationale lui permet de s’offrir l’argent au classement général. 

A Chamonix, le Français Bassa Mawem est parvenu à prendre la médaille de bronze au terme d’une 5e étape de la Coupe du monde de vitesse dominée par l’Ukrainien Danyil Boldyrev. Si Victoire Andrier et Anouck Jaubert passent à côté de leur phase finale, Aurélia Sarisson signe un beau parcours en terminant au pied d’un podium.

Stupeur et tremblement 

Coup de tonnerre dans le clan français. Tour à tour, les deux espoirs de l’équipe de France féminine sortent de la compétition. La médaillée d’argent de Villars, Victoire Andrier, ne profitera pas de l’élan de son premier podium international et sort face la Polonaise Aleksandra Kalucka. 
 
Plus terrible encore, Anouck Jaubert est à la peine dans son duel face à la Chinoise MingWei Ni. Une erreur en milieu de voie. La Place du Mont-Blanc frémit. Mais la championne se ressaisit et revient sur sa concurrente. Hésitations des deux côtés en fin de voie et nous observons, incrédules, la numéro 1 mondiale et vainqueur de trois étapes de la Coupe du monde cette saison, perdre son duel de 1/8e de finale. 
 
Aurélia Sarrison nous redonne le sourire. La jeune femme trouve son chemin dans les dédales de ces phases finales. Victoires sereines en 1/8e, puis en quart de finale et la jeune grimpeuse se retrouve propulsée dans le dernier carré, une médaille en ligne de mire. Malheureusement, la dernière marche sera trop haute : battue à la régulière en demi-finale, elle s’écroule dans la petite finale et ne parviendra pas à accrocher sa première breloque internationale. Dommage. 
 

Le bronze au bout de la voie

Si Guillaume Moro ne crée pas la surprise face au Chinois Qixin Zhong, Bassa Mawem connaît un destin plus heureux dans ce dernier round. Solide dans ses premiers tours, il impressionne de fluidité et intègre sans trembler le dernier carré. Malheureusement, il ne prendra pas le meilleur en demi-finale face au futur vainqueur de l’étape, l’Ukrainien Danyil Boldyrev. 
 
 
Si le Russe Dmitrii Timofeev termine en argent, c’est bien Bassa Mawem qui sort victorieux de son duel face à Qixin Zhong et qui s’empare de sa première médaille internationale en France. 
 
 
 
C'est une finale sans représentant français qui s'est déroulée, ce samedi 13 juillet, en bouquet final de la Coupe du monde de difficulté de Chamonix. 
 

Tous les résultats.

Retour sur les demi-finales.

L'équipe de France handi-escalade a une nouvelle fois été solide à la Paraclimbing Cup de Briançon. Avec près de sept médailles, dont deux titres, la sélection tricolore reste une des nations les plus performantes du circuit.

Lucie Jarrige et Thierry Delarue en or

Elle est une habituée des titres. Lucie Jarrige a une nouvelle fois brillé en Paraclimbing Cup, prenant l'or dans la catégorie RP3.

Cinq podiums tricolores

Dans cette même catégorie, le médaillé des Championnats du monde 2016, Julien Gasc, parvient à prendre la 3e place. En B3, Roxane Heili monte en bronze sur le podium, quand Nicolas Moineau prend l'argent en B1.

Enfin, belle représentation tricolore en RP2 : Solène Piret tombe en allant chercher le bac final et s’offre l’argent tandis que Marlène Prat zippe aux ¾ de la voie. Elle décroche le bronze sans avoir pu vraiment aller au bout d’elle-même.

Tous les résultats.

Photos: Sheila Farrell McCarron

Cette 3e étape de la Coupe du monde de difficulté 2018 à Briançon s’est achevée sur une médaille d’argent pour Romain Desgranges, un des trois finalistes français de l'épreuve. 

Romain Degranges retrouve l’argent

Le numéro 1 mondial semble avoir pris goût au podium et s'offre, ce samedi soir, sa deuxième médaille d’argent de la saison. Rapide et précis dans sa grimpe, Romain Desgranges est parti bille en tête, sans se poser de questions. Il fait preuve d’inventivité et d’audace, en se permettant un flip flap à mi-parcours, trouvant une contre-pointe aux ¾ de la voie ainsi qu’un coincement de genoux quelques mouvements plus haut. Mais pourtant, à trois prises du top, le Chamoniard semble hésiter sur la méthode, se désorganise et lâche le mur.

Le second Français en lice, Thomas Joannes, 3e à la suite des demi-finales, parvient à prendre la 6e place de cette étape, pourtant loin d'être dans son style.

Nouvelle victoire de Janja Garnbret sur Briançon

Nolwenn Arc, la seule finaliste féminine française sur cette étape, craignait la foule sur cette étape à domicile. La jeune femme se classe 8e de cette finale féminine.

Tous les résultats.

Onze Français étaient en lice, tous se sont qualifiés en finales et cinq y décrochent une médaille, dont trois en or.

Au bilan des médailles : Luce Douady, Eliot Barnabé et Pierre le cerf s’offrent l’or, Flavy Cohaut prend l’argent en cadettes et Charlotte Andre le bronze chez les juniors.

Enfin, le classement général de cette Coupe d’Europe jeune de bloc récompense six Français : Paul Jenft et Naile Meignan décrochent l’or, Luce Douady, Flavy Cohaut, Eliot Barnabé et Pierre Le Cerf prennent tous les quatre l’argent.

Anouck Jaubert s'est offerte sa 4e médaille en 6 étapes de Coupe du monde. Une belle performance sur cette étape Italienne qui réunissait la difficulté et la vitesse. 

Le bronze pour Anouck Jaubert en vitesse

Si proche de la finale. Pour Anouck Jaubert, dernière Française en lice, la demi-finale s’annonce ardue face à la Russe Mariia Krasavina, en forme en ce moment. La Grenobloise prend pourtant la tête et mène le run jusqu’au buzzer, mais elle ne frappe pas ce dernier assez fort. Les espoirs de victoire s’envolent sur cette étape. Anouck Jaubert reste concentrée, le bronze est encore à sa portée.

Dans sa petite finale face à la jeune Polonaise Aleksandra Kalucka, la numéro un mondiale ne se ménage pas. Les deux jeunes femmes grimpent en parallèle et tapent le buzzer en même temps. Ex-aequo en 7''59, elles seront départagées au millième de seconde, au profit d’Anouck Jaubert.

Hélène Janicot retrouve la saveur des finales

A l'heure de la finale, Hélène Janicot est la première grimpeuse à s’élancer dans une voie athlétique et ponctuée de mouvements dynamiques. Inspirée, la Française se prend au jeu, grimpe rapidement et avec précision. C’est assez haut dans la voie qu’elle zippe d’un pied, chute et s’offre la 5e place de l’étape.

Quelques minutes plus tard, Manon Hily hésitera deux prises en dessous d’Hélène Janicot. Elle s’engage sur une méthode de tenue de prise de pied, mais ne parvient pas à rejoindre la prise suivante, elle termine 6e de cette compétition.

 

Equipe de France d'escalade